Rigasite

Accueil > Editos > France nouveaux riches : discours ronflants et inauguration (...)

France nouveaux riches : discours ronflants et inauguration paillettes

jeudi 17 mai 2007, par rigas

Je ne cacherais pas ma déception des résultats des élections. Non seulement 53% des français ont choisi la fermeté et les paillettes. Mais l’heureux élu, comme on dit dans les jeux de loterie, en rajoute. Pour couronner le tout, cette intronisation très "people" du nouveau chef de l’état me sidère par sa vulgarité, sa coulée tapis rouge et ses robes de coktails.

Peut-être que l’image la plus forte est celle de sa famille arrivant à l’Elysée. Trop beaux, blondinets et propres sur eux, les filles très mode, Madame en lamé ! Incroyable mais vrai. Madame en robe de soirée

Il y a une totale confusion des genres entre le tapis rouge de Cannes et celui de l’Elysée. Il y a confusion entre les ors de la république et ceux des nouveaux riches. Il y a confusion entre la pensée et l’apparence. Après le yacht et le Fouquet’s, actes forts symboliquement, nous voici plongés entièrement et totalement dans la France des paillettes. Merci, Petit Père des People, merci, Nicolas Fouquet’s. [1]

L’écart entre les paroles du discours d’intronisation et les images est tellement gigantesque, que le signal est brouillé. La politique ce sera cela dorénavant : un peu de people et franc parlé du patron avec ses coups de colère et un coup discours grandiloquents, appel à l’histoire (sans honte réapproprions-nous les Guy Môquet, les Jaurès et tous les autres qui étaient les ennemis jurés de ce capitalisme financier) et larme à l’oeil.

Tout cela est d’autant plus affligeant que c’est probablement sincère !!! Sincère est l’absence de distance idéologique voulue par Sarkozy entre sa personne et sa fonction Sincère est le discours du petit Nicolas aux âmes esseulées, le futur protecteur qui s’adresse à "ceux que la vie a laissé de côté", "à ceux qui ont mis le genoux à terre" (Merci Guaino). Cet homme y croit, vraiment et absolument. Il est un homme de conviction comme on dit. Il fera donc du mal par conviction (le bouclier fiscal sera sa première promesse), parce qu’il est incapable de voir la note de mauvais goût, il ne sait pas faire la différence entre ce que sa personne veut et ce que le poste politique exige. Si nous avions besoin d’une preuve supplémentaire : le bisou à Mme Parisot du Medef est très certainement plus significatif que la franche poignée de main avec le patron de la CGT.

Le président Sarkozy déclare "un seul vainqueur, le peuple français (...). Il fallait lire "un seul vainqueur, le people français (...), qui refuse l’immobilisme et le conservatisme", le nouveau riche pourra enfin s’afficher sans honte, il pourra étaler son absence de culture et il pourra dire que Johnny c’est pareil que Chopin, et "doc Gynéco" c’est de la poésie (rien que d’écrire ce truc, ça me fait mal).

Tiens, je vais peut-être devenir conservateur, ça me changera.


[1(merci les commentaires sur embruns)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?