Rigasite

Accueil > Muziks et sons > Encore des cadeaux : Bach avec Cédric Tiberghien et Julia Fisher

Encore des cadeaux : Bach avec Cédric Tiberghien et Julia Fisher

mercredi 26 décembre 2007, par rigas

Pendant que j’en suis aux cadeaux de Noël et plus particulièrement à Bach (et suite à mon dithyrambe de Simone Dinnerstein), j’ai deux autres propositions de cadeaux.

Les partitas nº2, 3 et 4 (BWV 826, 827 et 828) pour piano exécutées par Cédric Tiberghien. C’est une très belle performance avec une grâce et une souplesse qui me semble convenir à ce genre musical. Le disque réunit trois des six partitas composées par Bach. L’Allemande de la Partita nº2 est me semble-t-il célèbre. Quand je l’écoute, le petit rythme qui clôt la mélodie persiste de manière tenace dans ma tête. Mais c’est la très longue et très complexe Allemande de la partita nº4 qui est un véritable chef d’œuvre. Tiberghien a capté la complexité de ce morceau, qui en contient au moins trois avec des rythmes et des tonalités différentes. Onze minutes de pur bonheur.

J’ai découvert Cédric Tiberghien par son enregistrement de pièces de Claudes Debussy (Estampes, Images) et dont je ne connaissais que les belles interprétations Michelangeli. Disque qui me fut recommandé à l’époque par un jeune disquaire intelligent du magasin Harmonia Mundi du 54 Rue St Placide à Paris. Car c’est Harmonia Mundi qui a publié les deux disques dont je parle ici. J’en profite pour dire que la collection Les Nouveaux Musiciens de Harmonia Mundi est vraiment une mine. On y trouve toujours dans le rayon Bach un autre interprète me semble-t-il excellent qui est Piotr Ander(comment ça s’écrit ?) Piotr Anderszewski (coupé collé c’est la seule manière de pas se tromper). J’ai aussi beaucoup aimé dans cette même collection la violoncelliste Emmanuelle Bertrand ...

Dans le menu « tout Bach », un autre met de grande qualité est la très belle interprétation des Partitas pour Violon de Bach par Clau..., euh non, Julia Fisher. Elles sont moins énergiques mais tout aussi précises que celles de Gidéon Kremer que ce dernier avait enregistré pour le compte de Philips il plus de dix ans (je crois même que Kremer a effectué un second enregistrement des même Partitas). Bref, le disque de Fisher est vraiment un must contemporain.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?