Rigasite

Accueil > Cuisine > Un menu sans cuisson

Un menu sans cuisson

samedi 29 mars 2008, par rigas

Un menu léger, en deux temps, aux goûts inhabituels. Pour amoureux des goûts fins mais prenants, contrastés sans compromis.

- Pour ceux qui ont atterris ici en regardant le titre “Salade de brocolis aux pignons et aux câpres” doivent regarder un peu plus bas ci-dessous pour trouver la recette.

Ce menu simple se compose de deux parties très distinctes. La partie "poisson" et la partie "viande". La structure essentielle se sont deux goûts forts : les oeufs de saumon et le jambon de pays.

Première partie :

- Des oeufs de saumon [1] sur du pain grillé
- Salade de broccolis aux pignons et aux câpres

Deuxième partie :

- Guacamole simple qui accompagne des
- tranches de jambon (pour finir)

Dessert :
- Fraises

Aucune fabrication très particulière, c’est là la joie de la chose.

Le plus long se sont évidemment les salades comme toujours !

Salade de brocolis aux pignons et aux câpres

Il ne faut garder aucune cote du broccoli (c’est ce qui donne le goût de choux désagréable), ne pas trop le faire cuire (environ 3 à 4 minutes, puis le passer sous l’eau froide pour qu’il cesse de cuire et qu’il garde sa couleur verte éclatante).

Couper en bouquets.

Préparer la sauce avec une c. à soupe de vinaigre de vin (surtout pas du balsamique, on peut mettre des vinaigres blancs aussi mais cela altère le goût des câpres) et trois c. à soupe d’huile d’olive (son goût sera très présent, sa qualité donc est importante). Le broccoli a tendance à absorber la sauce donc le faire plutôt vers la fin avant de manger. Ajouter 2 c. à café de pignons et 3 c. à café de câpres. Poivrez généreusement. J’ai ajouté aussi des graines écrasées de poivre vert frais, c’est divin !

Le guacamole

Le guacamole que je recommande ici doit avoir peu de goûts autres que l’avocat : pas de tomates, pas d’oignons. Juste des avocats bien mûrs écrasés avec du piment fort, sel, citron et poivre. C’est comme cela qu’il fonctionnera comme accompagnement du jambon. Ajouter du cilantro (coriandre frais).

Pour le jambon, prendre un jambon à goût fort (les crus de Serbie, ou encore le "pata negra" ou autre serranos d’Espagne, ou n’importe quel genre de jambon fort, et, à mon avis tout cela est meilleur si le jambon est plutôt salé).

Terminer avec les fraises ! (qu’on aura préparé avec du sucre pour que le jus puisse se former).

La boisson :

Accompagner la première partie d’un verre de vin blanc, genre plutôt un Gewurtzraminer ou, si on préfère plus sec, un bordeaux blanc, comme par exemple, un Pessac-Leognan blanc [2], chose rare. Eviter les vins trop secs ou le fruité très fort des châblis (chardonnay), ça gâcherait le goût subtil des oeufs de saumon).

La seconde partie mérite un bordeau qui accompagnera avec la force du jambon et de son sel. J’insiste pour le côté salé. Le vin rouge permettra de terminer (cela se marie bien avec les fraises).

Alternative aux deux vins : faire le repas avec un alcool blanc. Arak, raki (surtout si c’est un raki de moschofilero) [3], tsikoudia, vodka, bref faites votre choix. Mais bien sec et bien blanc (pas bison la vodka, pas "vieillie" la tsikoudia).


[1Je me demande si cela marcherait aussi bien avec des crevettes ou des écrevisses.

[2Je viens de trouver -pour ceux qui vivent en France- un Pessac Leognan blanc délicieux chez Nicolas : Chateau Haut-Nouchet.

[3Je trouve que le moschofilero (Μοσχοφίλερο) est un cépage qui fait parmi les plus beaux vins de Grèce. Il est originaire du Péloponèse (Μαντινεία) et il est devenu très à la mode. De plus, le raki (qui est du marc) de ce cépage est absolument sublime ! Si jamais vous passez par Argos et Nauplie achetez-en si possible de la marque Verino ou Alabique)

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?