Rigasite

Accueil > Lectures et choses vues > Rwanda : réfléchir sur les silences et les origines du génocide

Rwanda : réfléchir sur les silences et les origines du génocide

dimanche 28 février 2010, par rigas

Comment se fait-il, que 16 ans après le génocide de Avril 1994, la lumière ne soit pas faite sur les massacres, les responsabilités, le rôle de la France, les évènements eux-mêmes ? André Guichaoua, qui était sur place à cette époque, vient de publier « Rwanda : de la guerre au génocide. Les politiques criminelles au Rwanda (1990-1994) » à La Découverte (et lire le site associé qui comporte les documents (plus de 4000 pages) auxquels fait référence le livre).

malgré la multiplication des enquêtes et commissions internationales et nationales chargées de faire la lumière sur les causes et les responsabilités du génocide, des pans entiers de cette guerre, engagée en octobre 1990, n’ont pas été éclaircis ni même été abordés pour démêler les multiples enchaînements qui ont conduit à la catastrophe. Ainsi, face à l’étrange refus solidaire des acteurs internationaux de poursuivre jusqu’à son terme ce travail de vérité et face à l’énergie soutenue que déploie le régime pour supprimer de l’histoire tous les épisodes et témoins qui pourraient affecter la geste de la « libération » qu’il propage, la guerre civile se prolonge au niveau des propagandes.

On peut écouter André en parler dans l’émission Les Matins de France Culture ou, mieux encore, sur RFI dans la très bonne émission Une semaine d’actualité 27 février 2010 ou on peut télécharger l’émission.
en MP3.

Ce passage précisement de la guerre entre les forces "rebelles" de l’époque (le FPR au pouvoir aujourd’hui) et le gouvernement entièrement légitime internationalement (de Juvénal Habyarimana, exemple d’état dévelopementaliste devenu dictateur "illuminé"), au génocide est une situation exceptionnelle, même si le génocide lui-même ne l’est plus (Arméniens, Juifs d’Europe, Cambodgiens, et Rwandais).

Les "cafards", c’est ainsi que les assassins appelaient les Tutsis ! Cet usage de la parole, cette dégradation de "l"autre" par la parole est un des ingrédients des génocides.

Mais les similitudes s’arrêtent probablement là. Le Parti unique de Habyarimana, l’habilité stratégique de Paul Kagamé, la guerre civile, sont spécifiques au Rwanda. André Guichaoua semble très à l’aise dans ce dédale historique :

il importe de comprendre, dans un premier temps, les règles du jeu du système clientéliste qui prévalaient en cette fin de IIe République et les modalités spécifiques d’organisation, de fonctionnement et de sélection des participants aux organes officiels et aux cercles restreints du pouvoir dans lesquels s’inscrivaient leurs trajectoires particulières. Puis, dans un second temps, d’apprécier dans quelle mesure leurs propres stratégies concurrentes de positionnement dans la hiérarchie du pouvoir, de captation et de maîtrise des ressources politiques (contrôle du parti et des institutions de l’État), financières et économiques (prélèvements divers sur la production et les flux financiers, affectation des moyens et redistribution des richesses), militaires (structuration de réseaux, disposition des armements lourds) et diplomatiques (appuis des grandes ambassades et bailleurs de fonds) affectaient ces mêmes règles du jeu et déplaçaient les enjeux.

André Guichaoua a reçu de nombreux témognages : "Plus encore que pour les publications précédentes, j’ai bénéficié de l’apport déterminant de très nombreux témoins et acteurs directs des événements. Il a été facilité par le fait que je connaissais personnellement nombre d’entre eux bien avant 1994." et c’est sûrement ce qui fait toute la valeur de son livre.

Voir aussi ce grand extrait d’un documentaire de Arte du cinéaste belge Jean Christophe Klotz sur Dailymotion. On y voit notamment Kouchner, dépassé par les évènements, sensible, malheureux. Le « devoir d’ingérence » en prend pour son grade !

Et aussi les livres de Jean Hatzfeld... (voir sa fiche sur Bibliomonde)

Références :

- André Guichaoua (2010). Rwanda : de la guerre au génocide. Les politiques criminelles au Rwanda (1990-1994). Paris, La Découverte
- André Guichaoua (dir.), Exilés, réfugiés, déplacés en Afrique centrale et orientale, Karthala, Paris, 2004.
- André Guichaoua, Rwanda 1994. Les politiques du génocide à Butare, Karthala, Paris, 2005.
- Sur Rue89 : "Génocide rwandais : décryptage du rapport qui accable la France"


Ecoutez André Guichaoua, suite à la sortie de son livre : « Rwanda, de la guerre au génocide - Les politiques criminelles au Rwanda (1990-1994) » Préface de René Degni-Ségui

- Les Matins de France Culture, le 25 février
- Europe 1, c’est arrivé cette semaine
- TV5 monde
- RFI, une semaine d’actualité
- Libération

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.