Rigasite

Accueil > Chine > Intérêts économiques de la Chine

Intérêts économiques de la Chine

jeudi 9 juin 2005

Le nouveau terrorisme chinois appliqué par les patrons du PC c’est de mettre en regard le commerce international, les intérêts économiques des investisseurs occidentaux (comme des vendeurs d’Airbus) et le devoir d’accepter la politique du gouvernement chinois sur Taiwan, la sécurité et autres babioles.

En AUSTRALIE le gouvernement a l’air pas très chaud pour accepter la demande d’asile politique du diplomate chinois, Chen Yonglin qui "avait disparu de son poste le 26 mai. Il a expliqué quelques jours plus tard, lors des commémorations des massacres de la place Tian’Anmen, ne plus pouvoir supporter la répression du gouvernement chinois face aux dissidents (que lui-même, selon ses dires, était chargé de surveiller). Déclarant s’être caché avec sa famille depuis sa fuite, il a demandé l’asile politique aux autorités australiennes.

The Australian relate le malaise politique engendré par sa requête, mais aussi par les révélations embarrassantes de Chen Yonglin. "L’ancien diplomate accuse le gouvernement chinois d’espionner à travers un réseau de plus de 1 000 agents en Australie et d’être responsable de kidnappings." Le porte-parole de M. Chen, Jin Chin, un membre de la section australienne de la Fédération pour une Chine démocratique, confie au quotidien que le diplomate "risque la peine de mort en Chine pour avoir trahi des détails propres à ces activités".

En revanche, l’ambassadrice de Chine en Australie, Mme Fu Ying, affirme dans le Sydney Morning Herald qu’"il n’y a aucune raison que la Chine le punisse". Selon elle, "les affirmations concernant un réseau d’espions sont fausses", M. Chen faisant "naturellement son possible pour rester en Australie". Devant les réticences australiennes d’accorder l’asile politique au diplomate, c’est aussi vers les Etats-Unis que Chen Yonglin se tourne aujourd’hui.

Le professeur Hugh White, de l’Université nationale australienne, affirme dans le même quotidien que "le rapprochement économique entre la Chine et l’Australie va certainement peser dans cette affaire", Pékin ayant signifié "très clairement que le développement d’une relation économique avec l’Australie dépend aussi du soutien de cette dernière aux intérêts politiques et sécuritaires de la Chine".

(extraits de COurrier International)

Et voilà c’est dit clairement. Sois vous acceptez ce qu’on fait en politique et vous vendez vos trucs chez nous, soit vous n’acceptez pas et on verra ce qu’on verra. Quand la Chine s’éveille, après avoir été groggy pendant 50 ans, elle veut mordre !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.