Rigasite

Accueil > Editos > Programme PAUSE.

Programme PAUSE.

dimanche 21 février 2021, par rigas

PAUSE, Programme national d’accueil en urgence des scientifiques en exil, est destiné à faciliter l’accueil de scientifiques contraints à l’exil en accordant des financements incitatifs aux établissements d’enseignement supérieur et aux organismes de recherche publics qui projettent d’accueillir ces scientifiques en situation d’urgence. Notre collègue Arnoldo Pirela a obtenu le soutien de ce programme.

PAUSE, Programme national d’accueil en urgence des scientifiques en exil, est destiné à faciliter l’accueil de scientifiques contraints à l’exil en accordant des financements incitatifs aux établissements d’enseignement supérieur et aux organismes de recherche publics qui projettent d’accueillir ces scientifiques en situation d’urgence. Notre collègue Arnoldo Pirela a obtenu le soutien de ce programme.

Le Ceped avait proposé notre collège vénézuélien, Arnoldo Pirela pour obtenir le soutien du programme PAUSE. Arnoldo est, en effet, venu en France pour fuir des exactions et des poursuites qui se sont précisées avec l’arrivée au pouvoir de Maduro. Déjà, dès l’arrivée au pouvoir de Hugo Chávez, Arnoldo avait dû interrompre ses recherches qui ne plaisaient pas et dont le financement a été interrompu sans explications. Toutes les tentatives menées pour formuler des recours ont été infructueuses. Le régime politique mis en place s’est attaché à empêcher toute recherche portant sur la société ou l’économie du Venezuela. Après le départ de Arnoldo, l’Université a été fermée, les étudiants ont été pourchassés et même massacrés dans les manifestations très violentes. La Présidente de l’Université Centrale du Venezuela a signalé son opposition aux poursuites contre les universitaires et les étudiants.

PAUSE a reçu le témoignage détaillé de Arnoldo et lui a accordé le soutien demandé. La mise en place a été très facile du côté de PAUSE. Signalons que si le dossier complet est assez lourd, il est assez simple à renseigner. De plus le bureau administratif de PAUSE dirigé par Axelle Tyrol de Poix, est extrêmement réactif en cas de problème et facilite la démarche. Il est aussi constructif et conseille aussi bien l’organisme demandeur que la personne qu’il faut protéger. De plus, PAUSE offre des conseils, un soutien juridique, intervient parfois directement auprès des autorités pour les papiers. Depuis 2017, le programme PAUSE a soutenu 222 scientifiques (21% de chercheurs, 45% de post-doctorants et 34% de doctorants). Je pense que nous devons nous enorgueillir que la France ait mis en place un tel programme ; que le Ceped soit aussi connu pour avoir promu ce dossier ; j’avoue être heureux qu’un partenaire scientifique, un proche collègue, un ami, ait obtenu son soutien.

Vous pourrez lire un échange entre Arnoldo et Rigas dans la Revue Monde Commun.
n° 3 - 2019

« De la circulation cosmopolite à l’émigration forcée : expérience d’un chercheur vénézuélien. » Monde Commun(3) : 86-182.