Les douteuses références de Sarkozy

A propos du candidat de gauche, on doute bcp sur la blogosphère (je sais pas pourquoi je m’y suis plongé comme ça en ce moment, sûrement un besoin de voir où on va). J’ai dejà dit ici pourquoi Sarkozy me semble plus inquiétant par le style que par le contenu de ses propositions. Un style hargneux, violent, à fleur de peau, vindicatif, glorifiant la répression. J’invente rien et comme me le précise Guillermo dans une réponse ici même "c’est dans le discours sarkozien que nous devon strouver la faille".

Il y a, dans ce discours, beaucoup plus inquétant plus : le choix de légitimer politiquement les "communautés", et les références douteuses. Par exemple cette phrase :

" Ce qui aliène l’homme, c’est le chômage ; ce qui libère l’homme, c’est le travail. "

(ou "Arbeit macht frei !". Brrrrr !)

C’est encore pire que "Que ceux qui n’aiment pas la France, la quitte"

Il se trouve des gens pour dire qu’ils sont d’accord au nom de l’anti-communautarisme. Mais le communautarisme c’est des FRANÇAIS qui le défendent pas les ETRANGERS. Et nomber de français quittent la France pour aller voir ailleurs, pas parce qu’ils n’aiment pas la France, mais parce qu’ils sont mieux considérés que dans leur propre pays.

[Merci Glazman. Si y’avait pas la blogosphère on s’ennuierait).

Posté le 4 octobre 2006