50% des articles dans les revues scientifiques contiennent des conclusions qui sont fausses

Un article de John Ioannidis, épidemiologiste à l’Université de Ioannina en Grèce (publié dans la revue on-line PLOS Medecine) montre que 50 % des conclusions des articles scientifiques ont des conclusions qui sont fausses.

Quelques 20 ans après le célèbre article du sociologue Harry Collins [1]qui montrait que les scientifiuqes ne cherchent pas à reproduire des expériences sceintifiques, se sont maintenant des chercheurs qui se posent la même question.

Dans la théorie épistémologique, il faudrait que la science soit toujours vraie. Dans la réalité il faut publier, même si on ne fait que démontrer que 10% des patients réagissent à un médicament.

Signalé par New Scientist

[1Harry M. Collins (1975). "The seven sexes : study in the sociology of a phenomenon, or the replications of experiments in Physics." Sociology, 9 (2) : 205-224.

Posté le 30 août 2005