Rachid El Daif : le tourment de l’homme moderne au Liban

Je viens de terminer le livre de Rachid El-Daif, "Qu’elle aille au diable, Meryl Streep". Déjà, Meryl Streep, c’est mon actrice américaine préférée. Ensuite, j’ai rencontré Rachid à Beyrouth qui est un homme d’une grande intelligence. Son interview sur la télé suisse est vraiment intéressante : la politique s’exprime entièrement au plumard !

Rencontre avec Rachid El Daif sur TSR (Télé Suisse Romande)

Rachid, qui est un esprit sain, contrairement à son personnage, ne pourra qu’apprécier cette définition de l’homme et de la femme.

Posté le 21 février 2005