Imprimer ses organes

Dans la rubrique "Etonnante recherche" voici le travail de biologistes dirigés par Gabor Forgacs, un biophysicien de l’Université du Missouri (New Scientist). Ils impriment des tissus cellulaires, comme par exemple des vaisseaux sanguins.

La technique de "bio-impresssion" n’est pas unique (voir les références dans l’article de New Scientist) mais Forgacs et son équipe ont avancé cette idée : ils veulent produire des imprimantes biologiques qui imprimeront de la "bio-encre".

Comme la littérature est toujours en avance sur la recherche, on se souviendra de cette nouvelle de Cory Doctorow ("Crime d’impression" que j’ai traduit il y de cela quelque temps. Doctorow imaginait un homme capable d’imprimer des objets, en particulier des équipements informatiques.

La réalité dépasse maintenant la fiction. A cela près que Doctorow imaginait aussi un monde policier où faire de la bio-impression était un crime d’état !

Posté le 2 juin 2006